AGIR EN DIRECT !

09:00
REZONANCE

Des films sont déjà écrit et en préparation de tournage. Suivra un plateau tv alternant diffusion des films réalisés et débats avec des invités et le public si possible.

RéZonance accompagne des jeunes dans toutes les étapes du projet.

Notez la date : le 2 juillet 2021.

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous abonner à notre page Facebook ou à prendre contact avec nous !

AGIR EN DIRECT !

44.7343718, 4.6013707

Congrès national des sociétés historiques – La mémoire de la traite négrière dans les ports français de l’Atlantique

Image
Logo
©cths
Information organisateur
Comité des travaux historiques et scientifiques, Institut rattaché à l'École nationale des chartes
Public invité
Tout public
Comité des travaux historiques et scientifiques, Institut rattaché à l'École nationale des chartes

Chaque année, le Congrès national des sociétés historiques et scientifiques, lieu de rencontre et d’échange unique dans le paysage de la recherche française, rassemble environ 500 participants parmi lesquels des universitaires issus de très nombreuses disciplines : histoire, géographie, sciences, ethnologie, anthropologie, préhistoire et protohistoire, archéologie, philologie, histoire de l'art, environnement, etc. Il accueille également des jeunes chercheurs (dont c’est parfois la première intervention publique) et des érudits locaux membres de sociétés savantes. La confrontation des regards, des expériences et des approches méthodologiques explique la singularité du congrès du CTHS.

Congrès national des sociétés historiques – La mémoire de la traite négrière dans les ports français de l’Atlantique
Cette 145e édition se tiendra du 4 au 7 mai 2021.

Tous collectionneurs ?
Trésors ou menus objets du quotidien amassés patiemment, chefs-d’œuvre des musées, artefacts préhistoriques et naturalia des muséums, incunables et livres rares des bibliothèques et tant d’autres… Passion relevant de l’intime ou joyaux du domaine public, les collections nous entourent, nous accompagnent, nous émerveillent, nous obsèdent ou nous encombrent parfois, mais toutes racontent une histoire, la leur, la nôtre.
Pour exposer et discuter les questions vives que posent ces collections, sous toutes leurs formes, chercheurs, étudiants-chercheurs et représentants de sociétés savantes venant de différents pays pourront échanger lors de ce congrès, à l’appel du CTHS.

Quatre jours pour mettre au jour les enjeux passés et présents de ce fragile patrimoine que constituent les collections, de la collecte à la conservation en n’oubliant pas les collectionneurs célèbres ou anonymes, tel est le très riche programme de ce 145e congrès du CTHS.

Congrès national des sociétés historiques – La mémoire de la traite négrière dans les ports français de l’Atlantique

48.911692, 2.3646483

Esclavage et Traite Négrière : vidéos pédagogiques

08:00
-
19:00
ASSOCIATION MULTIKULTI MEDIA

Impulser des pistes pour comprendre une société complexe dont le métissage représente non seulement un acquis de son histoire, mais aussi un formidable potentiel pour son avenir. Tel est notre ambition depuis la naissance de notre association MultiKulti Média en 2012. A l’approche des 20 ans du vote de la loi Taubira (21 mai 2001), tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage comme crime contre l’humanité, il nous est apparu nécessaire d’œuvrer collectivement dans la production d’outils éducatifs percutants face à l’enseignement de ce pan de l’histoire qui souffre d’un manque de transmission hors du commun.
Alors que nous publions aux Editions Librio un ouvrage intitulé L’Esclavage et la Traite négrière : 10 nouvelles approches, nous venons d’achever la production de six premières vidéos pédagogiques sur le même thème. Soutenu par la Dilcrah et la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage, ce travail collectif coordonné par Marc Cheb Sun a directement pour objectif d’aider tous les interlocuteurs jeunesse à aborder ces questions historiques devenues fractures. Des problématiques essentielles pour comprendre notre présent à travers notre passé. Car vivre ensemble, c’est aussi et surtout aborder notre histoire commune sans déni.
Réalisées par Albérick Tode, assisté de Nahid El M’Rabet, ces vidéos mettent en scène le comédien Gilles Gnamlin ainsi que deux jeunes actrices en formation Carla Wolniewicz-Mezzetti et Yaelle Ntjam dirigées par la metteuse en scène Zem-Zem de la Compagnie Azart. Dynamiques et instructives, elles sont habilement rythmées par l’ambiance musicale créée par Marc Cheb Sun. Le tout dans un décor dessiné par l’illustrateur Hervé Pinel. 

Esclavage et Traite Négrière : vidéos pédagogiques

48.8847803, 2.3282175

ATLANTIQUE NORMANDE - 20 ANS DE LA LOI TAUBIRA

11:13
-
18:00
MEMOIRES & PARTAGES

Invitée d’honneur : Anne-Marie Garat, romancière, auteure « Humeur noire » et marraine du projet de la Maison contre les esclavages

En partenariat et avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de l’esclavage, la Région Nouvelle-Aquitaine, l’ecosystème Darwin, la Fimeb, Mémoires & Partages La Rochelle, Havre Mémoires & Partages et Mémoires & Partages 64.

EDITORIAL 

Le 10 mai est la Journée Nationale des Mémoires de la Traite, de l’Esclavage & de leurs Abolitions. L’occasion pour la France d’honorer le souvenir et les résistances des esclaves, de commémorer l’abolition de l’esclavage et de mobiliser contre les discriminations héritées et pour l’Egalité.

En 2015, pour répondre aux enjeux de reconnaissance et de réparation, le mois de Mai a été qualifié comme « Mois des mémoires de l’esclavage et des combats pour l’égalité » par le Comité National pour la Mémoire et Histoire de l’esclavage (CNMHE).

Au-delà de l’abolition, ce mois, qui va marquer les « 20 ans de la loi Taubira », devrait engager une réflexion générale sur la mémoire du racisme et des combats pour la liberté. L’occasion aussi de s’interroger sur la façon dont cette mémoire peut trouver sa juste place dans nos sociétés. La volonté enfin de développer la connaissance de cette tragédie. Enrichir notre savoir c’est le moyen de rétablir des vérités et de faire justice face à nos manquements.

Les drames à l’origine des mobilisations sociales récentes du Black Lives Matter ont démontré la conscience vive des vestiges de l’histoire de l’esclavage, de la traite des noirs et du racisme. En 2009, Mémoires & Partages a lancé la première campagne nationale pour « débaptiser les rues de négriers ».

La traite des noirs et l’esclavage, aux fondements des violences racistes et discriminatoires, constituent un héritage commun dont les enseignements doivent servir de digues contre la haine, les inégalités et la barbarie mais aussi de ressources pour construire une société plus émancipatrice, plus fraternelle et plus juste.

Face au, déficit de transmission qui perdure encorel’association internationale Mémoires & Partages, membre de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, a fait école dans plusieurs villes françaises (Bordeaux, La Rochelle, Le Havre et Bayonne) et milité pour le vote, en 2010, par le Sénégal la première loi africaine qui déclare la traite et l’esclavage crimes contre l’humanité.

Pour promouvoir un travail de mémoire apaisé mais vigilant autour des héritages de l’esclavage des noirs, contre le racisme et pour l’égalité, des actions citoyennes et pédagogiques, collectives, culturelles et artistiques sont organisées par notre réseau dans une préoccupation de compréhension, de respect et d’enrichissement de la diversité.

Pour susciter la réflexion, dialoguer autour des conséquences de ce crime contre l’humanité et déboucher sur des créations individuelles ou collectives, nous avons mis en place les premières visites-guidées sur la mémoire du racisme en 2012. Lancées à Bordeaux, elles se sont étendues à La Rochelle, au Havre et à Bayonne et permettent de faire « sortir » cette mémoire des lieux clos habituels et des cercles sociaux classiques.

A l’occasion des « 20 ans de la loi Taubira », Mémoires & Partages mobilise son réseau pour placer ces journées autour trois axes majeurs :

  •  un cycle commémoratif dans plusieurs villes impliquées dans ce devoir de mémoire
  • la mémoire du racisme sur l’espace public par l’apposition de panneaux explicatifs sur les rues et places de négriers
  • le projet d’une Maison contre les esclavages à Bordeaux

Du 27 avril au 30 mai, de Bayonne au Havre, en passant par Bordeaux, Rochefort, La Rochelle et Mérignac, nous mettons en place un dispositif permettant de sortir du consumérisme conventionnel auquel les citoyens sont contraints concernant ce pan de notre histoire commune.

PROGRAMME « ATLANTIQUE NORMANDE » – 27 AVRIL – 30 mai 2021

« Est-on moins négrier pour avoir déporté un seul Noir esclave qu’une cargaison de deux cents individus ? » Serge Daget, historien

A BAYONNE, MARDI 27 AVRIL 2021

Port négrier au 18e siècle, Bayonne a vécu de l’esclavage et du racisme contre les noirs. Plus de 15 navires ont été armés pour la traite des noirs et ont déporté au moins 4 500 captifs africains.

11h30 : Cérémonie solennelle commémorative du 173e anniversaire de l’abolition de l’esclavage par la République française- Discours et dépôt de gerbe – Devant le DIDAM, ancienne inscription maritime, 6 Quai de Lesseps, 64100 Bayonne

15h : Visite-guidée « Bayonne négrière » – Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com

A ROCHEFORT, MERCREDI 5 MAI 2021

Port négrier au 18e siècle, Rochefort a vécu de l’esclavage et du racisme contre les noirs. Une vingtaine de navires ont été armés pour la traite et ont déporté plus de 8 500 captifs africains.

11h30 : Cérémonie solennelle commémorative du 173e anniversaire de l’abolition de l’esclavage par la République française- Discours et dépôt de gerbe – Devant le Musée National de la Marine, 1 rue Galissonnière, 17300 Rochefort

14h : Balade « sur les traces de l’histoire de l’esclavage » à Rochefort en compagnie de l’historien Christophe Cadiou et Karfa Diallo – Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com

A BORDEAUX, 8-30 MAI 2021

8 au 30 mai : Exposition documentaire « Figures d’Afrodescendants du Bordeaux colonial »– Inauguration : Dimanche 9 mai à 11h30

Lundi 10 mai à 15h 30 : « Comment et qui pour transmettre la mémoire de l’esclavage et les combats contre le racisme ?» – A DARWIN, Ecosystème de la Caserne Niel

Autour de la sortie de son livre « Humeur noire », rencontre avec Anne-Marie Garat, romancière bordelaise et marraine du projet de Maison contre les esclavages –

Animée par Cheikh Tijaan Sow, musicien et poète.

Diffusion en ligne et en direct par La FIMEB, union des acteurs électroniques bordelais – Le Type

Samedi 15 mai à 16h : « Des Antilles au Maghreb : regards sur les conséquences de l’esclavage des noirs » – A DARWIN, l’ecosysteme de la Caserne Niel 

Rencontre entre Maha Abdelhamid, chercheure et activiste tunisienne et Jeanne Wiltord, psychanalyste martiniquaise – Animée par Karfa Sira Diallo

Diffusion en ligne et en direct par La FIMEB, union des acteurs électroniques bordelais – Le Type

Mercredi 12 et Dimanche 16 mai : Visites-Guidées Bordeaux négre –Arachide sur Garonne : 12 mai à 15h – Cœur de Ville : 16 mai à 11h – Inscriptions obligatoire : memoires.partages@gmail.com

A MERIGNAC, DIMANCHE 23 MAI 2021

11h30 : Cérémonie solennelle commémorative du 23 mai, journée des victimes de l’esclavage colonial – Discours et dépôt de gerbe – Parc Victor Schoelcher – Bourranville, Mérignac

A LA ROCHELLE, 23-24 MAI 2021

Dimanche 23 mai à 14h, visite-guidée « la Rochelle négrière »

Lundi 24 mai 11h, visite-guidée « la Rochelle négrière »

Inscriptions : lr.memoires.partages@gmail.com

AU HAVRE, 29-30 MAI 2021

Samedi 29 mai et Dimanche 30 mai à 11h, visite-guidée « Le Havre négrier »

Samedi 29 mai à 15h « Le Havre face à l’abolition de l’esclavage : enjeux locaux et internationaux » avec Eric Saunier, historien

au Café Littéraire « Les Yeux d’Elsa » (115, cours de la république).

Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com

ATLANTIQUE NORMANDE - 20 ANS DE LA LOI TAUBIRA

44.8410649, -0.5713542

Journées de la Mémoire - Table ronde en LIVE | Comment décoloniser l'espace public ?

16:00
Musée d'Aquitaine

Table ronde filmée en direct depuis la Bibliothèque du musée d'Aquitaine, disponible sur la page Facebook du musée d'Aquitaine, mais aussi celles du Forum urbain et de l'Institut des Afriques. Cette table ronde sera ensuite enregistrée et disponible sur la chaîne YouTube du musée d'Aquitaine.

À quel point Bordeaux s’est développé autour de son rôle dans la constitution et la gestion de l’empire Français ? De quelle façon les noms que portent les voies et places sont témoins de cette histoire et de ce rôle assumé par les édiles dans leur dénomination ? Et maintenant, que faire ?

Autant de questions que se posent les citoyens et membres du collectif “Sortir du colonialisme Gironde”, à l’origine du Guide du Bordeaux colonial paru aux éditions Syllepse en juin 2020. À Bordeaux, ancien port négrier, le travail de chercheurs et d’associations a permis ces dernières années de révéler les histoires oubliées ou cachées derrière les personnalités, fortunés, politiques, militaires ou universitaires, honorées dans des lieux publics pour leur contribution à la France coloniale. Ce travail résonne tout particulièrement aujourd’hui avec le mouvement Black Lives Matters et le déboulonnage concomitant des statues d’anciens esclavagistes survenus au printemps 2020, et réactualise la question de la construction de la mémoire collective à travers l’intervention dans l’espace public.

Invités : Ysiaka Anam, auteure s’intéressant particulièrement aux répercussions de la migration sur la filiation et sur la langue, et le politiste Renaud Hourcade, chercheur CNRS (laboratoire Arènes), spécialiste des politiques mémorielles locales, et André Rosevègue, co-auteur du Guide du Bordeaux colonial. Ce dernier s’est notamment intéressé dans le cadre de ses travaux doctoraux aux politiques mémorielles menées par les villes de Nantes, Bordeaux et Liverpool, instrument de légitimation politique, tout autant que de déstabilisation, des pouvoirs municipaux en place.

Les échanges seront modérés par Nadine Houkpatin, commissaire d’exposition indépendante et consultante en projets culturels dédiés aux arts contemporains d’Afrique et des Diasporas.

Journées de la Mémoire - Table ronde en LIVE | Comment décoloniser l'espace public ?

44.8355752, -0.5772488

Webinaire / Visio-conférence entre les élèves de deux lycées

Les Amis des Antilles

Le 6 mai a lieu une visio-conférence avec les élèves du CAP/ATMFC du lycée professionnel Claudie Haigneré de Montceau-Les-Mines et ceux du CAP/AEPE et ASSP du lycée professionnel Jean-Joseph-Dumas de Fort-de-France.

Enregistré sous forme de webinaire, l’entretien interactif entre les deux lycées est une idée qui a germé depuis la diffusion en novembre dernier de l’émission culturelle et mémorielle « An Tras Klarté » produite par Théo Lubin, président du Comité d’Organisation du 10 Mai (CO10 Mai), et Christiane Mathos.

Les élèves et l’encadrement du lycée bourguignon ont pu écouter une intervention de Catherine Elie-dit-Cosaque. Leur objectif futur est d’organiser un voyage des élèves saonéloriens en Martinique en 2022, puis des élèves martiniquais en Saône-et-Loire en 2023.

Webinaire / Visio-conférence entre les élèves de deux lycées

46.6838331, 4.3655466

Projection-débat du film "Césaire et Moi"

Image
Logo des Escales Documenaires
©Escales Documentaires
Information organisateur
Escales Documentaires - Festival International de la Création Documentaire de La Rochelle
10:00
Escales Documentaires - Festival International de la Création Documentaire de La Rochelle

Projection-débat du film Césaire et moi, d'Isabelle Siméoni et Fabrice Gardel, destinée à des élèves de seconde.

Le film : Artiste protéiforme, humaniste et militant politique de la cause noire, Aimé Césaire bénéficie d’une stature unique en France et de par le monde. L’ensemble de son œuvre littéraire, artistique et politique a porté haut le nécessaire combat de l’altérité et de la négritude dans les sociétés post-coloniales. La modernité de son discours continue de faire sens pour certains de ses « héritiers naturels ». À l’exemple de JoeyStarr qui, en déclamant sur scène « L’insurrection est le plus sain des devoirs », dirige une lumière inédite sur les mots de Césaire en les faisant siens. Audrey Pulvar, Georges Pau-Langevin, Daniel Maximin ou encore Arthur H, expliquent comment s’opère la transmission de l’universalisme du discours d’Aimé Césaire dans un monde fragmenté et en quête de sens.

Projection-débat du film "Césaire et Moi"

46.1517761, -1.1247231887711

Napoléon et l'Outre-Mer, quel bicentenaire ?

Image
Affiche
©aphg
Information organisateur
APHG
19:00
APHG

Deux spécialistes permettront de décentrer un peu l'approche : Miranda Spieler (historienne américaine) et Jean-Pierre Le Glaunec (qui enseigne au Canada, spécialiste d'Haïti)

Inscription obligatoire : inscriptionsaphg@gmail.com, en indiquant vos nom et prénom. Vous recevrez ensuite un lien zoom.

Napoléon et l'Outre-Mer, quel bicentenaire ?

48.8587741, 2.2069771

Table-ronde à l'occasion de la Semaine Régionale des Mémoires de la Traite de l’Esclavage et de leurs Abolition

Image
Affiche
©africa50lyon
Information organisateur
Africa 50 Lyon
Action labellisée par la fondation
Public invité
Tout public
15:00
-
18:00
Africa 50 Lyon

Table-ronde le 7 mai 2021, de 15h00 à 18h00 dans le cadre de la Semaine Régionale des Mémoires de la Traite de l’Esclavage et de leurs Abolition du 5 au 12 mai 2021.

Les intervenants :
- Dr Lisa Aubrey : Professeur agrégée d’études africaines et afro-américaines et de sciences politiques, professeur à l’Université d’Arizona, ex-conseillère de Barack Obama sur les questions de racisme, elle s’est notamment illustrée par un travail de recherche sur les bateaux négriers en provenance de Bimbia au Cameroun

- Imaniyé Dalila Daniel : artiste martiniquaise, auteure-compositrice-interprète, met sa plume et son expérience de journaliste au service de la connaissance de la vraie histoire de la Martinique, encore tabou

- Mickaël Joron : auteur-compositeur-interprète, dessinateur de bandes dessinées et réalisateur de courts métrages animés. Il braque les projecteurs sur le marronage avec talent et sur toutes les parties oubliées de l’Histoire de la Réunion

- Cathy Renoir : Chanteuse et auteur-compositeur Son parcours est légendaire, avec Ray Léma, elle a joué avec les plus grands : Sting, Manu Dibango, Chico Cesar, Johnny Cleg…
Le thème de l’esclavage est abordé dans ses chansons.

Table-ronde à l'occasion de la Semaine Régionale des Mémoires de la Traite de l’Esclavage et de leurs Abolition

45.7719019, 4.8716556

Table-ronde "La mémoire de la traite négrière dans les ports français de l’Atlantique"

Image
Logo
©cths
Information organisateur
Comité des travaux historiques et scientifiques, Institut rattaché à l'École nationale des chartes
7mai
Public invité
Tout public
14:00
Comité des travaux historiques et scientifiques, Institut rattaché à l'École nationale des chartes

Mémoires & Partages est représentée à la table-ronde du 7 mai « La mémoire de la traite négrière dans les ports français de l’Atlantique », organisée par Bernard Gainot, Maître de conférences honoraire à l'Institut d’histoire de la Révolution française (IHRF, université Paris I - Panthéon-Sorbonne) et Marcel Dorigny, Maître de conférences en histoire à l'université Paris VIII - Vincennes - Saint-Denis.

"Dans le cadre du congrès annuel du CTHS qui se tiendra à Nantes en avril 2020, il nous a semblé judicieux de proposer une table ronde consacrée à un aspect majeur de la mémoire historique des principaux ports français de la façade atlantique. Ce passé, marqué dans les paysages urbains des ports par des noms de rues, de places ou par des monuments parfois anciens, a été profondément ravivé par des politiques municipales explicitement destinées à mettre en évidence ce « passé négrier ». Le congrès du CTHS, dans la ville de Nantes, nous semble particulièrement propice pour évoquer cette présence du passé négrier des ports, aussi bien à travers les multiples traces visibles aujourd’hui (hôtels particuliers de grands armateurs ou planteurs, mascarons sur les façades, noms de lieux …) qu’à travers les créations récentes qui expriment les politiques mémorielles des municipalités : Anneaux de Buren et Mémorial à Nantes, statues de Toussaint Louverture à La Rochelle et à Bordeaux, et, plus récemment, statue de Modeste Testas à Bordeaux, sans oublier les musées qui proposent aux visiteurs de nombreuses œuvres et objets évoquant cet aspect essentiel de l’histoire portuaire. Les grands ports des façades maritimes étaient également des points de passage pour les personnes originaires des Antilles : une communauté de gens de couleur a pu s’y développer, de plus en plus conséquente, en fonction des aléas de la politique officielle de la métropole. Un Dictionnaire des gens de couleur a fait récemment le point sur cette question." http://cths.fr/co/congres.php#

INTERVENANTS

– ASSOCIATIONS : Les Anneaux de la mémoire, Yvon Chotard, les Anneaux de la fraternité-la Coque nomade à Nantes, Dieudonné Boutrin, Memoria à La Rochelle, Josy Roten et Mémoires et Partages : Karfa Sira Diallo

– CHERCHEURS: Éric Saugera, Bernard Michon, Eric Saunier, Erick Noël, Caroline Le Mao

– MUSEES : Musée d’Aquitaine, Musée du Nouveau Monde, Musée des Ducs de Bretagne

Table-ronde "La mémoire de la traite négrière dans les ports français de l’Atlantique"

48.911692, 2.3646483