Image
Table ronde : "Les noms hérités de l'esclavage : une fierté ou une honte ?"
©
Information organisateur
Comité Marche du 23 mai 1998
22mai
15:00
-
Public invité
Tout public
15:00
Comité Marche du 23 mai 1998

Le 27 avril 2018, le Président de la République, Emmanuel MACRON, prenait l’engagement d’ériger à Paris, dans le Jardin des Tuileries, un mémorial national en hommage aux victimes de l’esclavage. Un projet à l’initiative du CM98 (Comité Marche du 23 Mai 1998) sur lequel seront gravés les quelque 200 000 noms des esclaves libérés en 1848 dans les colonies françaises. Pourquoi avoir voulu édifier un tel monument ? Les noms attribués aux anciens esclaves y ont-ils leur place ? Quel type d’œuvre d’art peut rendre hommage au martyr des esclaves ? Débat.

Table ronde coanimée par Josely Dorothée et Emma-Louise Luce

Intervenants :
Gordien Emmanuel, Président du CM98 :
« Le Mémorial des Tuileries : une proposition du Comité marche du 23 mai 1998 »

Chane Kune Sonia et Alie Marie-Josée membres du comité d’orientation du mémorial des Tuileries  : « Le « cahier des charges » du Mémorial des Tuileries »

Ferly Joëlle, Artiste, photographe :
« Graver les noms attribués aux anciens esclaves au Jardin des Tuileries : une offense pour les victimes ou pour les coupables ? »

D. Galya, Sculptrice :
« Le Mémorial des Tuileries : plus qu’une œuvre d’art »

Régent Frédéric, Historien, conseiller scientifique du projet du mémorial des Tuileries :
« Le regard de l’historien sur les œuvres d’art mémorielles ».

- Gordien Emmanuel : conclusion du Tan Lanmèkannfènèg