COMMÉMORATIONS NATIONALES ET LOCALES

LE MOIS DES MÉMOIRES

Les commémorations nationales et locales font partie des enjeux majeurs de la Fondation afin de transmettre la connaissance de l’histoire de l’esclavage et de reconnaitre publiquement l’apport des afro-descendants à la France.

Le Mois des mémoires s’étend du 27 avril date de l’abolition de 1848 au 10 juin date de commémoration en Guyane. Il sera le temps fort annuel de la Fondation, associé au 20 décembre pour la Réunion. Un rendez-vous pour tous associant les associations, collectivités locales, écoles, institutions patrimoniales, artistes, sportifs, médias et grand public.

Les collectivités locales ont été pionnières en la matière, et de nombreuses mairies, départements et régions organisent des cérémonies. La fondation se donne pour objectifs de multiplier par 5 dans les 3 ans à venir, le nombre de collectivités organisant des événements dans le cadre du Mois des Mémoires, à partir d’une base aujourd’hui estimée à 100 collectivités. La fondation appuiera également l’organisation des cérémonies autour des journées des abolitions dans les collectivités d’outre-mer.

JOURNÉES NATIONALES

  • 10 mai : journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions
  • 23 mai : journée nationale à la mémoire des victimes de l’esclavage

JOURNÉES LOCALES

  • 27 avril à Mayotte
  • 22 mai en Martinique
  • 27 mai en Guadeloupe
  • 28 mai à Saint-Martin
  • 10 juin en Guyane
  • 9 octobre à Saint-Barthélémy
  • 20 décembre à la Réunion

JOURNÉES INTERNATIONALES DE L’ONU

  • 23 août : Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition de l’Unesco
  • 2 décembre : Journée internationale pour l’abolition de l’esclavage de l’ONU

LE MOIS DES MÉMOIRES 2020

Cette année 2020 est marquée par la crise sanitaire du Covid 19. C’est dans ces périodes exceptionnelles que le passé nous éclaire, non seulement parce qu’il nous rappelle les tragédies de l’histoire, mais aussi parce qu’il nous donne des exemples de courage, de résilience, d’adaptation.

Le Fondation coordonne des événements numériques tout au long du Mois des mémoires pour que chacun puisse participer et se souvenir.

  • Une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux à travers la diffusion d’un film-manifeste de la Fondation
  • Une participation en ligne des personnalités qui souhaite parler de l’histoire et de la mémoire de l’esclavage
  • L’implication du public à travers une campagnez participative sur les réseaux sociaux
  • La mise en ligne tout le long du Mois des Mémoires de dizaines de ressources sur l’esclavage par les institutions culturelles et patrimoniales nationales et locales
  • Le 10 Mai, une cérémonie nationale respectant les règles sanitaires, et une émission en live avec des débats, des prestations artistiques le tout relayé par les grands médias
  • Le 23 Mai, une cérémonie nationale respectant les règles sanitaires, et un événement numérique pour la remise des prix du Concours de la Flamme de l’Egalité

Voir les commémorations nationales 2020

LE MOIS DES MÉMOIRES 2021

Le 10 mai 2021 – 20 ans de la loi dite Taubira

L’année 2021 marquera les 20 ans de la loi Taubira qui reconnait la traite et l'esclavage en tant que crime contre l'humanité. Christiane Taubira est présidente du comité de soutien de la Fondation. Cette date d’anniversaire permettra de donner un ton nouveau aux cérémonies nationales. Le 10 mai 2021 doit impulser une nouvelle dynamique en élargissant le public au-delà des militants et des institutionnels pour y associer tous les français.

La Fondation prépare un cycle d’événements pour fêter les 20 ans de la Loi.

Le 23 mai 2021

Pour la journée nationale d’hommage aux victimes de l’esclavage le 23 mai, il est prévu une cérémonie au jardin des Tuileries, lieu où devrait être inauguré le Mémorial national en hommage aux victimes de l’esclavage annoncé par le Président de la République le 27 avril 2018.

Les cérémonies locales

Aujourd’hui, en France, environ une centaine de collectivité commémore chaque année aux mois de mai, juin  et décembre, l’abolition de l’esclavage. Souvent organisées sous l’impulsion d’associations locales qui ont porté le combat pour la reconnaissance de la mémoire de l’esclavage, ces cérémonies sont devenues des moments récurrents de la vie locale.

En 2021, la Fondation souhaite augmenter significativement le nombre de cérémonies et d’événements dans tout le territoire. Forte de ses 22 collectivités territoriales membres fondatrices, la Fondation peut également compter sur ses trois grands partenaires qui ont rejoint le conseil des territoires : l’Association des Maires de France, l’Association des Départements de France et l’Association des Régions de France pour promouvoir une mémoire partagée. Ce réseau constitué par la Fondation permettra des échanges productifs avec les collectivités.

Un espace dédié aux collectivité locales sera ouvert sur notre site web à la rentrée prochaine pour faciliter les échanges entre elles, offrir des ressources (kits) et partager des expériences.

Pour atteindre ses objectifs, la Fondation a l’intention de :

  • Travailler à augmenter le nombre de cérémonies et d’initiatives dans les collectivités territoriales
  • Travailler en étroite collaboration avec les ministères concernés sur la circulaire annuelle envoyée aux préfets et aux recteurs relative à l’organisation des cérémonies locales
  • Inciter les préfets à diffuser à toutes les municipalités la nouvelle circulaire et informer sur l’accompagnement offert par la Fondation
  • Susciter, accompagner et soutenir la réalisation de projets locaux autour de la question de l’esclavage à travers les appels à projets de labellisation et/ou subvention
  • Diffuser sur le site web une cartographie des initiatives locales
  • Mettre en ligne un agenda partagé des initiatives