11:13
-
18:00

Invitée d’honneur : Anne-Marie Garat, romancière, auteure « Humeur noire » et marraine du projet de la Maison contre les esclavages

En partenariat et avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de l’esclavage, la Région Nouvelle-Aquitaine, l’ecosystème Darwin, la Fimeb, Mémoires & Partages La Rochelle, Havre Mémoires & Partages et Mémoires & Partages 64.

EDITORIAL 

Le 10 mai est la Journée Nationale des Mémoires de la Traite, de l’Esclavage & de leurs Abolitions. L’occasion pour la France d’honorer le souvenir et les résistances des esclaves, de commémorer l’abolition de l’esclavage et de mobiliser contre les discriminations héritées et pour l’Egalité.

En 2015, pour répondre aux enjeux de reconnaissance et de réparation, le mois de Mai a été qualifié comme « Mois des mémoires de l’esclavage et des combats pour l’égalité » par le Comité National pour la Mémoire et Histoire de l’esclavage (CNMHE).

Au-delà de l’abolition, ce mois, qui va marquer les « 20 ans de la loi Taubira », devrait engager une réflexion générale sur la mémoire du racisme et des combats pour la liberté. L’occasion aussi de s’interroger sur la façon dont cette mémoire peut trouver sa juste place dans nos sociétés. La volonté enfin de développer la connaissance de cette tragédie. Enrichir notre savoir c’est le moyen de rétablir des vérités et de faire justice face à nos manquements.

Les drames à l’origine des mobilisations sociales récentes du Black Lives Matter ont démontré la conscience vive des vestiges de l’histoire de l’esclavage, de la traite des noirs et du racisme. En 2009, Mémoires & Partages a lancé la première campagne nationale pour « débaptiser les rues de négriers ».

La traite des noirs et l’esclavage, aux fondements des violences racistes et discriminatoires, constituent un héritage commun dont les enseignements doivent servir de digues contre la haine, les inégalités et la barbarie mais aussi de ressources pour construire une société plus émancipatrice, plus fraternelle et plus juste.

Face au, déficit de transmission qui perdure encorel’association internationale Mémoires & Partages, membre de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, a fait école dans plusieurs villes françaises (Bordeaux, La Rochelle, Le Havre et Bayonne) et milité pour le vote, en 2010, par le Sénégal la première loi africaine qui déclare la traite et l’esclavage crimes contre l’humanité.

Pour promouvoir un travail de mémoire apaisé mais vigilant autour des héritages de l’esclavage des noirs, contre le racisme et pour l’égalité, des actions citoyennes et pédagogiques, collectives, culturelles et artistiques sont organisées par notre réseau dans une préoccupation de compréhension, de respect et d’enrichissement de la diversité.

Pour susciter la réflexion, dialoguer autour des conséquences de ce crime contre l’humanité et déboucher sur des créations individuelles ou collectives, nous avons mis en place les premières visites-guidées sur la mémoire du racisme en 2012. Lancées à Bordeaux, elles se sont étendues à La Rochelle, au Havre et à Bayonne et permettent de faire « sortir » cette mémoire des lieux clos habituels et des cercles sociaux classiques.

A l’occasion des « 20 ans de la loi Taubira », Mémoires & Partages mobilise son réseau pour placer ces journées autour trois axes majeurs :

  •  un cycle commémoratif dans plusieurs villes impliquées dans ce devoir de mémoire
  • la mémoire du racisme sur l’espace public par l’apposition de panneaux explicatifs sur les rues et places de négriers
  • le projet d’une Maison contre les esclavages à Bordeaux

Du 27 avril au 30 mai, de Bayonne au Havre, en passant par Bordeaux, Rochefort, La Rochelle et Mérignac, nous mettons en place un dispositif permettant de sortir du consumérisme conventionnel auquel les citoyens sont contraints concernant ce pan de notre histoire commune.

PROGRAMME « ATLANTIQUE NORMANDE » – 27 AVRIL – 30 mai 2021

« Est-on moins négrier pour avoir déporté un seul Noir esclave qu’une cargaison de deux cents individus ? » Serge Daget, historien

A BAYONNE, MARDI 27 AVRIL 2021

Port négrier au 18e siècle, Bayonne a vécu de l’esclavage et du racisme contre les noirs. Plus de 15 navires ont été armés pour la traite des noirs et ont déporté au moins 4 500 captifs africains.

11h30 : Cérémonie solennelle commémorative du 173e anniversaire de l’abolition de l’esclavage par la République française- Discours et dépôt de gerbe – Devant le DIDAM, ancienne inscription maritime, 6 Quai de Lesseps, 64100 Bayonne

15h : Visite-guidée « Bayonne négrière » – Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com

A ROCHEFORT, MERCREDI 5 MAI 2021

Port négrier au 18e siècle, Rochefort a vécu de l’esclavage et du racisme contre les noirs. Une vingtaine de navires ont été armés pour la traite et ont déporté plus de 8 500 captifs africains.

11h30 : Cérémonie solennelle commémorative du 173e anniversaire de l’abolition de l’esclavage par la République française- Discours et dépôt de gerbe – Devant le Musée National de la Marine, 1 rue Galissonnière, 17300 Rochefort

14h : Balade « sur les traces de l’histoire de l’esclavage » à Rochefort en compagnie de l’historien Christophe Cadiou et Karfa Diallo – Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com

A BORDEAUX, 8-30 MAI 2021

8 au 30 mai : Exposition documentaire « Figures d’Afrodescendants du Bordeaux colonial »– Inauguration : Dimanche 9 mai à 11h30

Lundi 10 mai à 15h 30 : « Comment et qui pour transmettre la mémoire de l’esclavage et les combats contre le racisme ?» – A DARWIN, Ecosystème de la Caserne Niel

Autour de la sortie de son livre « Humeur noire », rencontre avec Anne-Marie Garat, romancière bordelaise et marraine du projet de Maison contre les esclavages –

Animée par Cheikh Tijaan Sow, musicien et poète.

Diffusion en ligne et en direct par La FIMEB, union des acteurs électroniques bordelais – Le Type

Samedi 15 mai à 16h : « Des Antilles au Maghreb : regards sur les conséquences de l’esclavage des noirs » – A DARWIN, l’ecosysteme de la Caserne Niel 

Rencontre entre Maha Abdelhamid, chercheure et activiste tunisienne et Jeanne Wiltord, psychanalyste martiniquaise – Animée par Karfa Sira Diallo

Diffusion en ligne et en direct par La FIMEB, union des acteurs électroniques bordelais – Le Type

Mercredi 12 et Dimanche 16 mai : Visites-Guidées Bordeaux négre –Arachide sur Garonne : 12 mai à 15h – Cœur de Ville : 16 mai à 11h – Inscriptions obligatoire : memoires.partages@gmail.com

A MERIGNAC, DIMANCHE 23 MAI 2021

11h30 : Cérémonie solennelle commémorative du 23 mai, journée des victimes de l’esclavage colonial – Discours et dépôt de gerbe – Parc Victor Schoelcher – Bourranville, Mérignac

A LA ROCHELLE, 23-24 MAI 2021

Dimanche 23 mai à 14h, visite-guidée « la Rochelle négrière »

Lundi 24 mai 11h, visite-guidée « la Rochelle négrière »

Inscriptions : lr.memoires.partages@gmail.com

AU HAVRE, 29-30 MAI 2021

Samedi 29 mai et Dimanche 30 mai à 11h, visite-guidée « Le Havre négrier »

Samedi 29 mai à 15h « Le Havre face à l’abolition de l’esclavage : enjeux locaux et internationaux » avec Eric Saunier, historien

au Café Littéraire « Les Yeux d’Elsa » (115, cours de la république).

Inscription obligatoire : memoires.partages@gmail.com

44.8410649, -0.5713542