Depuis le 23 mai 2020, huit opérateurs de mémoire se sont regroupés pour
mutualiser leurs actions en faveur de la connaissance de l’histoire de la
traite, de l’esclavage et de leurs abolitions et d’en valoriser les patrimoines
matériels et immatériels.
Le 5 mai 2021 marquera le bicentenaire de la mort de Napoléon Bonaparte.
Ce dernier a laissé une empreinte profonde dans l’histoire de France et du
monde. Son rôle dans le rétablissement de la traite négrière et de l’esclavage
dans les colonies françaises reste encore trop méconnu.
Trois tables-rondes apporteront un éclairage sur les raisons et les
circonstances qui l’ont conduit à ce choix. Sur la base de la recherche
historique nous répondrons aux questions du public dans le cadre de trois
tables rondes.
La Plateforme nationale des opérateurs de mémoire de l’esclavage est
constituée des Anneaux de la Mémoire, de l’APECE (Association Pour l'Étude de
la Colonisation Européenne), du CIFORDOM (Centre d'Information, Formation,
Recherche et Développement pour les Originaires d'Outre-Mer), du CM98 (Comité
Marche 23 mai 1998), de la Coque Nomade Fraternité, de Mémoires & Partages,
de PROTEA, de la Route des abolitions et des Routes du Philanthrope.
Cette manifestation a le soutien de FER (Fondation Esclavage et Réconciliation)
et du fonds de dotation Henri Grégoire Germain Porte.

48.8488889, 2.3409309