« #Cestnotrehistoire - Esclavage et abolitions : une histoire de France », l’exposition de la FME

« #Cestnotrehistoire - Esclavage et abolitions : une histoire de France », l’exposition de la FME

Image
Affiche exposition #cestnotrehistoire
©FME

A l’occasion du Mois des Mémoires 2021, la Fondation inaugure son exposition itinérante.
 

Portraits, chiffres, dates : 4 siècles parcourus en 12 panneaux assortis de dispositifs numériques innovants présentant l’histoire de l’esclavage, des abolitions et de leurs conséquences dans notre pays : comment cette histoire a façonné la France d’aujourd’hui, comment elle a nourri les valeurs de la République, comment elle continue d’inspirer les combats pour l’émancipation et la dignité humaine dans le monde d’aujourd’hui.

Comité scientifique :
Isabelle Dion, Sébastien Ledoux, Aurélia Michel, Dominique Rogers.

L'exposition itinérante Cestnotrehistoire, un outil de transmission, de réflexion et de partage.

Disponible sur demande à la Fondation.

Auteur
Type d'actualité
Actualité
Image d'accroche
Image
Affiche exposition #cestnotrehistoire
©FME
Texte d'accroche
A l’occasion du Mois des Mémoires 2021, la Fondation inaugure son exposition itinérante.

La FME avec la CNCDH lance une vidéo sur l'esclavage des enfants

La FME avec la CNCDH lance une vidéo sur l'esclavage des enfants

À l’occasion de la journée mondiale de lutte contre l’esclavage des enfants, célébrée chaque année le 16 avril, la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) et la Fondation pour la mémoire de l’esclavage  une vidéo à destination des plus jeunes sur l’esclavage moderne des enfants, en coopération avec les éditions Bayard .

« L’esclavage moderne des enfants, c’est quoi ? »

Destinée à un public âgé de 8 à 12 ans, cette vidéo explique le phénomène en représentant différentes formes d’esclavage, à travers les histoires d’Iqbal, de Dimitri, de Rafi et de Fatou, parmi les milliers d’enfants victimes de traite, et met en exergue la nécessité de prendre conscience d’une réalité qui perdure, même en France.

La CNCDH et la Fondation pour la mémoire de l’esclavage ont signé le 15 avril 2021 une convention de partenariat pour une durée de trois ans. 

Auteur
Type d'actualité
Actualité
Image d'accroche
Image
video esclavage enfants
©FME
Texte d'accroche
La FME avec la CNCDH lancent une vidéo pédagogique sur l'esclavage moderne pour les enfants du primaire

Atelier : Qui a peur des couleurs ?

Atelier : Qui a peur des couleurs ?

Atelier : Qui a peur des couleurs ?

À l’occasion de la semaine d’actions portée par la DILCRAH - Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, le MAHJ en partenariat avec la Fondation pour la mémoire de l’esclavage propose des ateliers scolaires pour déconstruire les stéréotypes et encourager le respect mutuel.

 « Qui a peur des couleurs? » : au pays de Toutpareil, les couleurs ont disparu, tout y est « blanc de peur » ! Les enfants sont conduits, de façon ludique, à réfléchir à la tolérance et au droit à la différence.

Après avoir écouté un conte et observé des objets issus de la collection du musée, les participants réalisent un masque unique.

Activité virtuelle pour les élèves de la moyenne section au CE2,
les mardi 23 et vendredi 26 mars 2021.

en savoir plus 

Auteur
Type d'actualité
Actualité
Image d'accroche
Image
MAHJE

(c)MAhj

Texte d'accroche
Une atelier pour déconstruire les stéréotypes avec les élèves du primaire à l'occasion de a semaine de lutte contre le racisme de la DILCRAH.

Nouvelle ressource pédagogique sur l'esclavage

Nouvelle ressource pédagogique sur l'esclavage

Le dossier pédagogique de l'archéocapsule esclavage réalisé par la FME est disponible en ligne. Ce dossier accompagne l’exposition itinérante sur l’archéologie de l’esclavage de l’INRAP qui doit circuler dans toute la France grâce à un partenariat entre l’INRAP, la Ligue de l’enseignement et la Fondation. Cette exposition est aussi accessible en ligne.

Les données archéologiques s’avèrent des sources sans équivalent pour étudier le système esclavagiste. Elles apportent de nouvelles informations, complémentaires des sources écrites partiales principalement rédigées par l’Etat, les marchands et les propriétaires. En documentant la vie quotidienne des personnes réduites en esclavage (habitat, pratiques religieuses et culturelles, alimentation, etc.), l’archéologie contribue ainsi à redonner une voix à ces hommes et femmes qui en sont en général privés dans les archives écrites.

Le dossier pédagogique est accessible et adaptable à tous les niveaux scolaires (cycle 3, cycle 4, lycée). Il contient des fiches, des activités, des focus sur le vocabulaire et les concepts :

  • Découvrir l’exposition-dossier «Archéologie de l’esclavage colonial» et les thèmes abordés : la capture, la déportation, l’habitation, la vie quotidienne des esclaves, quand les morts nous racontent la vie d’esclave, le marronnage, la mémoire enfouie de l’esclavage.
  • Explorer les différents thèmes abordés dans l'exposition-dossier et les pistes pédagogiques associées :
    1- La capture : qui capturait et vendait les esclaves ?
    2- La déportation : la violence à bord du navire négrier.
    3- L’habitation : comment était organisée une plantation ? Comment étaient traités les esclaves dans une plantation ?
    4- La vie quotidienne des esclaves : maloya et gwoka, des expressions artistiques issues de l’esclavage colonial.
    5- Quand les morts nous racontent la vie d’esclave : comment étaient représentés les esclaves au travail ?
    6- Le marronnage : la mémoire vivante du marronage à La Réunion.
    7- La mémoire enfouie de l’esclavage : comment l’archéologie révèle un passé occulté?
  •  Proposer aux élèves des activités en lien avec les thématiques de l’exposition-dossier pour travailler individuellement, en groupe ou en classe entière (fiches photocopiables).

Tous les documents PDF sont accessibles en ligne et téléchargeables.

Auteur
Type d'actualité
Actualité
Image d'accroche
Image
dospedago

(c) INRAP

Texte d'accroche

Le dossier pédagogique de l'archéocapsule esclavage réalisé par la FME est disponible en ligne. Ce dossier accompagne l’exposition itinérante sur l’archéologie de l’esclavage de l’INRAP.

Archéologie de l'esclavage, une convention INRAP-FME-Ligue

Archéologie de l'esclavage, une convention INRAP-FME-Ligue

Image
convention archéo
Jean-Marc Ayrault (FME), Etienne Butzbach (Ligue de l'enseignement), Dominique Garcia (INRAP), Sylvie Jérémy (INRAP)

Un partenariat innovant autour de l'archéologie de l'esclavage

Dans l’objectif de favoriser la connaissance de l’histoire de l’esclavage grâce à l’apport des recherches archéologiques, la Fondation pour la mémoire de l'esclavage a annoncé le 14 décembre un accord de partenariat avec l’Institut national de recherches archéologiques préventives - Inrap et la La Ligue de l'enseignement pour des actions communes, notamment à destination des jeunes publics :

une Archéocapsule sur l’esclavage colonial « De sucre et de sang », dispositif mobile et innovant d'exposition et de médiation imaginé par l'INRAP, circulera sur tout le territoire français grâce à l'appui de la Ligue de l'enseignement, avec un accompagnement pédagogique élaboré par la FME sous la forme d'un dossier pédagogique qui sera également disponible sur Inrap.fr et sur éduthèque.

Ce dispositif met en valeur les apports précieux des fouilles archéologiques pour mieux faire comprendre la traite en Afrique, les conditions de vie et les résistances des personnes réduites en esclavage dans les colonies ainsi que les souvenirs encore identifiables des marrons. Les victimes de l'esclavage ayant laissé très peu de traces écrites, le développement de l’archéologie de l'esclavage est un enjeu essentiel pour améliorer la connaissance de cette page de notre histoire.

Collectivités, enseignants, acteurs de l'éducation populaire, renseignez-vous auprès de la FME, de l'INRAP ou de la Ligue de l'Enseignement sur la possibilité d'accueillir sur votre territoire ou dans votre établissement l'Archéocapsule Esclavage.

Lire le CP

Auteur
Type d'actualité
Actualité
Image d'accroche
Image
conf presse INRAP-FME-Ligue

(c) FME

Texte d'accroche
Une convention entre l'INRAP, la Ligue de l'enseignement et la FME sur l'archéologie de l'esclavage

Rencontre entre le Ministre de l'Education nationale et le président de la Fondation

Rencontre entre le Ministre de l'Education nationale et le président de la Fondation

Le ministre de l’Education Nationale et le président de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage scellent un partenariat

Le 2 décembre 2020, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education Nationale, de la Jeunesse et des Sports, a reçu en visioconférence Jean-Marc Ayrault, président de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, afin de sceller le partenariat entre les deux institutions.

Les relations entre la FME et le MEN sont encadrées par la convention pluriannuelle que la Fondation a signée avec l’Etat le 15 novembre 2019 à Matignon lors d’une cérémonie présidée par le Premier ministre Edouard Philippe. Cette convention réaffirme l’importance qui s’attache non seulement à mieux faire connaître cette page essentielle de notre histoire, mais également à mieux faire comprendre comment ses conséquences continuent de marquer le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui, et résonnent avec les enjeux les plus contemporains : la promotion de la diversité dans nos sociétés, le renforcement du lien entre l’Hexagone et les outre-mer, le combat contre le racisme et les discriminations, les fondements des valeurs de la République, le dépassement des « concurrences mémorielles ».

Pour mettre en œuvre ces orientations le Ministère de l’Education Nationale et la Fondation pour la Mémoire de l’Esclavage déclineront ce partenariat sur tout le territoire, en lien avec les services du ministère, à travers une action pédagogique multiforme, en conjuguant histoire, culture et citoyenneté :

  • L’accès à des contenus pédagogiques validés, notamment à travers Eduscol et Canopé
  • La formation des personnels éducatifs
  • Le déploiement d’outils et de dispositifs de médiation élaborés ou diffusés par la Fondation (parcours, expositions, livrets…)
  • L’incitation, l’accompagnement et le soutien à des projets pédagogiques, parmi lesquels le concours de la Flamme de l’égalité

Ces axes s’adressent à tous les établissements et aux publics scolaires du 1er comme du 2nd degré. Une attention particulière sera par ailleurs apportée aux projets des établissements situés dans les territoires labellisés « Cités Educatives ».

Auteur
Type d'actualité
Actualité
Image d'accroche
Image
logo MEN
Texte d'accroche
Rencontre entre le ministre de l'Education nationale et le président de la fondation pour un partenariat 

La Fondation publie une Note sur l'enseignement de l'histoire de l'esclavage

La Fondation publie une Note sur l'enseignement de l'histoire de l'esclavage

L’esclavage dans les programmes et les manuels scolaires : La Fondation publie le premier numéro de ses « Notes de la FME ». 

La note publiée en coïncidence avec les Rendez-vous de l’Histoire de Blois, auxquels la Fondation participe le 9 octobre, est consacrée à la place de l’esclavage dans les programmes et manuels scolaires d’histoire.

Elle fait le diagnostic des progrès réalisés depuis le vote de la loi Taubira il y a 20 ans, mais aussi des manques, dont le principal est l’absence inexplicable de Toussaint Louverture et de la révolution haïtienne dans les programmes scolaires sur la Révolution Française, sauf pour les lycées professionnels et en outre-mer : montrant ainsi que quand il est question de l’esclavage, on n’enseigne pas la même Histoire de France à tous les enfants de France.

La note formule ensuite 7 propositions pour remédier à cette situation. Découvrez-les ici en lisant la note.

Auteur
Type d'actualité
Actualité
Image d'accroche
Image
manuels scolaires
Texte d'accroche
L’esclavage dans les programmes et les manuels scolaires : La Fondation publie le premier numéro de ses « Notes de la FME »