Image
bell hooks
©DR
Genre
Naissance
1952
Décès
2021
Téléchargement
Gloria Jean Watkins

Née le 25 septembre 1952 à Hopkinsville, dans un coin rural du sud des Etats-Unis ségrégués, bell hooks, de son vrai nom Gloria Jean Watkins, est une écrivaine, militante et intellectuelle afro-américaine - largement étudiée outre-Atlantique - qui a marqué son époque par ses écrits sur le racisme, le féminisme, la politique ou la culture, mais aussi sur l’amour et la spiritualité.

Enfant d’un père portier et d’une mère domestique, rien ne semblait destiner bell hooks à son futur succès en tant qu’écrivaine. C’est grâce à la lecture et l’éducation valorisés par sa famille qu’elle refuse un avenir de servante ou de femme au foyer. Après le lycée, elle part étudier à Stanford, une prestigieuse université dans le sud de San Francisco, où elle découvre avec stupeur l’invisibilisation des femmes noires dans le contenu de ses cours. Elle décide alors de faire ses propres recherches sur leur Histoire, ce qui lui inspirera son premier essai: « Ne suis-je pas une femme ? Femmes noire et féminisme », écrit à l’âge de 19 ans mais publié en 1981. Il ne sera traduit en français que 34 ans plus tard, fin 2015.
En 1983, elle décidera de faire sa thèse sur l’écrivaine noire Toni Morrisson, avant d’être recrutée comme professeure d’études africaines et afro-américaines à Yale dans le Connecticut.

Au cours de sa carrière d’écrivaine, elle écrira plus de 40 livres, passant de l’essai tel que «Théorie féministe: de la marge au centre » publié en 1984 ou son bestseller « Tout sur l’amour - Nouvelles visions » publié en 2000, aux recueils de poésies comme « And There We wept » publié en 1978, aux livres pour enfants.

Elle sera également récompensée de nombreuses fois comme en 2018, où elle entrera au Kentucky Writers Hall of Fame. Décédée le 15 décembre 2021 à l’âge de 69 ans, son oeuvre continuera d’influencer et inspirer les générations car elle est étudiée dans de nombreuses universités américaines, comme ses idoles James Baldwin et Martin Luther King et a été traduite dans plus d’une quinzaine de langues.

Territoires
Les biographies associées