Image
Henri Christophe, la tragédie du premier roi de Haïti
©FME
Genre
Naissance
1767
Décès
1820
Activité
Téléchargement

Henri Christophe est né dans l'esclavage, le 8 octobre 1767 sur l’île de la Grenade, alors colonie britannique, avant d'être amené à Saint-Domingue (aujourd'hui Haïti). A 12 ans, il fera partie, en tant que tambour, des soldats de couleurs qui se battront sous le pavillon français durant la Guerre d'Indépendance d'Amérique. Lorsque les esclaves de Saint-Domingue se soulèvent en 1791, il rallie immédiatement la révolte, et devient l'un des principaux lieutenants de Toussaint Louverture. Nommé général en 1802, il défendra ensuite la ville de Cap-Français (aujourd’hui Cap-Haïtien) contre le corps expéditionnaire français du Général Leclerc, beau-frère de Napoléon Bonaparte.

Après la proclamation de l’indépendance d’Haïti le 1er janvier 1804, Henri Christophe prend part, aux côtés d’Alexandre Pétion, à la conjuration qui assassine Jean-Jacques Dessalines, le vainqueur des Français et premier chef de l'Etat haïtien. Nommé en 1807 président d'Haïti, Henri Christophe rompt avec son compagnon d’armes, Alexandre Pétion, qui établira un gouvernement rival à Port-au-Prince. Laissant le Sud à la République dirigée par Pétion, Henri Christophe gouvernera le nord d’Haïti, d’abord comme président, puis en tant que roi sous le nom de Henri Ier après avoir rejeté la constitution.

A la tête du royaume du Nord, le ""roi Christophe"" cherche à mener une politique modernisatrice symbolisée par son oeuvre législative réunie au sein du « code Henri », composé de 9 lois inspirées des grands Codes napoléoniens, et par sa promotion de l'éducation à travers l'établissement de l'école publique et obligatoire. Mais son règne est marqué par la rivalité avec la république du Sud, par une politique agraire impopulaire, et par un autoritarisme croissant. Menacé par un coup d'Etat, malade, il se donne la mort en se tirant une balle en argent dans le cœur le 6 octobre 1820.

Durant son règne, Henri Christophe construira des palais et des monuments tels que la citadelle la Ferrière et le palais Sans Souci. Son épopée tragique, symbole des débuts difficiles de l'Etat haïtien, marquera les imaginaires puisqu'elle inspirera à la fois l''écrivain cubain et maître du réalisme magique Alejandro Carpentier (Le Royaume de ce monde, 1949), le futur Prix Nobel Derek Walcott, Henri Christophe : une chronique en sept scènes, 1949), et Aimé Césaire, qui lui consacrera en 1963 une pièce de théâtre intitulée La Tragédie du roi Christophe, entrée en 1991 au répertoire de la Comédie-Française.

Territoires
Période
Thème