Image
Elie Stephenson
©FME

Paroles de feu pour un ‘pays’ nommé Guyane.*

Image
Photo d'Elie Stephenson

@DR

Elie Stephenson est un poète, homme politique et économiste guyanais.


Après une thèse soutenue à l’université de Picardie intitulée : “Contribution à l'étude des problèmes théoriques et politiques des pays à petites dimensions : le cas de la Guyane”, il devient professeur à l’Université des Antilles et de la Guyane. Il y préside le CAASSID (Centre d’Analyse Amérique Sud Spatiale Internationale des Dynamiques de Développement), qui travaille sur les économies d’Amérique du Sud. Il milite pour l’intégration du territoire guyanais dans la zone économique sud-américaine, une démarche qui l’amène à prendre de la distance avec la notion d’antillanité. A cette pensée s’ajoute pour lui la lutte contre le paternalisme institutionnalisé qu’il dénonce dans la gestion des territoires français d’Outre mer. Il reçoit en 2020, le prix Carbet de la Caraïbe et du Tout-Monde pour l’ensemble de son oeuvre.

 
Principales œuvres
● Une flèche pour le pays à l’encan (1975)
● Catacombes de soleil (1979)
● Comme des gouttes de sang (1988)
● O Mayouri (1988)
● Où se trouvent les orangers ? (2000)
● Hasta siempre, suivi de Ismée ou les oiseaux de lumière (2002)

*Favre, Isabelle. “Elie Stephenson : Paroles De Feu Pour Un ‘Pays’ Nommé Guyane.” French Forum, vol. 29, no. 2, 2004, pp. 107–126

Territoires