11:00
-
12:30

C’est le comte lislois de Noé qui rendit sa liberté au célèbre Toussaint Louverture

L'histoire du village de L’Isle-de-Noé  est intimement liée à l’abolition de l’esclavage, commémorée  un peu partout en France.

Né du mariage créole du comte lislois Louis de Noé et de la fille d’un riche planteur de Saint-Domingue, Louis-Pantaléon de Noé n’est en effet pas étranger au destin de Toussaint Louverture… Après avoir passé son enfance dans les Caraïbes, puis gagné la métropole pour servir la France, c’est lors d’un retour à Saint-Domingue qu’il rencontre le cocher de la maison, un esclave noir du nom de Toussaint Louverture.

Séduit par son intelligence et son charisme, Louis-Pantaléon de Noé décide d’affranchir celui qui deviendra le chantre de la lutte contre l’esclavage en Haïti.

Comme chaque année, autorités civiles et militaires, personnalités politiques, membres d’associations et citoyens anonymes, se retrouveront au château de L’Isle-de-Noé, au pied de la stèle dédiée à Toussaint Louverture, pour commémorer l’abolition de l’esclavage.

Si la journée commémorative de l’abolition de l’esclavage n’a été fixée qu’en 2006 par le président Chirac, la commune de L'Isle de Noé s’est depuis montrée en pointe à travers des actions de commémoration et de sensibilisation, notamment en célébrant avec faste le bicentenaire de la disparition de Toussaint Louverture, en juin 1803 dans les geôles françaises.

Près du monument aux morts lislois, une place porte le nom de Jean-Baptiste Belley, esclave affranchi qui fut le premier député noir à la Convention. Au château, les descendants de Louis-Pantaléon de Noé conservent toujours une canne en bois de gaïac, détenue par le général noir de la République, qui finit, sur ordre de Napoléon, par être arrêté et emprisonné au fort de Joux où il mourut.

Le public peut en outre découvrir chaque année, en juillet et en août lors des manifestations culturelles autour de l’histoire du château, de la commune et de la famille de Noé, une exposition retraçant l’histoire qui lie le village à l’abolition de l’esclavage.

43.5867203, 0.3933486