Publié le
par

{"preview_thumbnail":"/sites/default/files/styles/video_embed_wysiwyg_preview/public/video_thumbnails/9dMjQchBslM.jpg?itok=cmJo7v5L","video_url":"https://youtu.be/9dMjQchBslM","settings":{"responsive":1,"width":"854","height":"480","autoplay":1},"settings_summary":["Embedded Video (Adaptatif, autoplaying)."]}

4 février 1794 : Marcel Dorigny raconte la 1ère abolition de l’esclavage

Le 4 février 1794, plus de quatre ans après la proclamation de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, la Convention, l’assemblée nationale de la Première République, vote l’abolition de l’esclavage dans toutes ses colonies, sans délai, ni indemnisation pour les colons.

La France devient ainsi la première puissance coloniale à abolir l’esclavage.

Cette décision intervient après plusieurs années de rébellion à Saint-Domingue (Haïti), la principale colonie française, où les tergiversations de la Révolution depuis 1789 à donner la citoyenneté aux métis "libres de couleur" et à abolir l’esclavage ont conduit à une véritable guerre civile. Pour rétablir l’ordre, la Convention envoie deux commissaires qui, face aux esclaves émancipés et en armes et à la menace des Anglais auxquels les colons sont prêts à livrer l’île, décident seuls d’abolir l’esclavage en 1793, et d’envoyer trois nouveaux députés à Paris, dont Jean-Baptiste Belley, qui avait subi l’esclavage et qui est ainsi devenu le premier député noir de l’histoire.

C’est en leur présence et sur leur rapport de la situation à Saint-Domingue, que la Convention décide de généraliser à toutes les colonies françaises l’abolition le 4 février 1794 (16 Pluviôse an II selon le calendrier révolutionnaire). Celle-ci ne sera pas appliquée en Martinique et Tobago, passées aux Anglais, ni à La Réunion, en raison du refus des colons. En Guadeloupe et en Guyane, les « nouveaux libres » ne le seront que pendant huit ans, jusqu’à ce que, en 1802, le Premier Consul Napoléon Bonaparte impose le rétablissement de l’esclavage.

La France a ainsi été successivement la première puissance coloniale à abolir l’esclavage, et le seul pays dans le monde à le rétablir, pour 46 ans, jusqu’à la seconde abolition décidée par la 2ème République le 27 avril 1848.

Quant à Saint-Domingue, irréductible, elle prendra son indépendance sous le nom de Haïti le 1er janvier 1804, après que les troupes constituées par les Noirs émancipés ont défait l’armée envoyée par Napoléon pour les mater.

#Cestnotrehistoire

Voir la vidéo