Image
Jean Fanchette, né à Rose-Hill (Ile Maurice) le 6 mai 1932, est un poète, éditeur et psychanalyste mauricien de langue française.
©FME
Genre
Naissance
1932
Décès
1992
Téléchargement

Jean Fanchette, né à Rose-Hill (Ile Maurice) le 6 mai 1932, est un poète, éditeur et psychanalyste mauricien de langue française.

Colonisée par la France de 1715 à 1810 (sous le nom d’Isle de France), l’île Maurice tombe ensuite entre les mains de l’Angleterre, à laquelle elle est officiellement cédée par le Traité de Paris de 1814. Devenue anglophone, la colonie conservera un lien avec la langue française, pratiquée par la presse et le milieu littéraire. C’est de cette culture marquée par la France que Jean Fanchette héritera, et c’est pourquoi c’est à Paris qu’il choisira de suivre ses études de médecine, mais aussi d’entrer en poésie. Peu avant sa disparition, le 29 mars 1992, il écrira : « Les deux courants essentiels de ma vie sont la pratique psychanalytique et la création littéraire, éclairés par cet obscur scintillement que dispense la poésie. »

Il publie ses premiers poèmes dans les années 1950, qui seront couronnés par les prix Paul Valéry en 1956 et Félix Fénéon en 1958. En 1959, il fonde avec Anaïs Nin Two Cities, une revue littéraire bilingue en anglais et en français, dans laquelle seront publiés des auteurs aussi divers que Henry Miller, Yves Bonnefoy ou Lawrence Durrel. Devenu neuropsychiatre et psychanalyste, il publie en 1971 l’essai Psychodrame et Théâtre moderne pour lequel il obtient le prix des Mascareignes en 1972. Quatre ans plus tard, son roman Alpha du Centaure reçoit le prix de la Langue française par l’Académie française. Enfin, il relance les éditions Two cities en 1977 pour publier ses textes, et ceux d’autres auteurs.

Après sa disparition en 1992, la municipalité de sa ville natale, Beau-Bassin Rose-Hill, a créé le prix Jean Fanchette, qui a été présidé à plusieurs reprises par Jean Marie Le Clézio (prix Nobel de littérature) et Tahar ben Jelloun,

Publiée chez Stock en 1993, puis en 2009 et 2016 aux Editions Philippe Rey, l’anthologie L’Ile Equinoxe rassemble l’essentiel de l’œuvre poétique de Jean Fanchette. Selon son éditeur, « empreints de rigueur formelle, ses écrits disent la nostalgie de l’île d’origine, abandonnée très tôt pour s’installer dans la patrie de l’exil. Cet arrachement désormais ne laisse plus au poète qu’une ‘’identité provisoire’’, état d’équilibre instable qui lui indique qu’il n’est jamais ‘’d’ici’ ».

JMG Le Clézio, qui partage avec Jean Fanchette le lien avec l’île Maurice, a beaucoup défendu son œuvre, parlant même, à propos du poème Venus de mer, de « sans doute l’un des plus beaux poèmes sur la malédiction de l’esclavage, cet exil qui dure au-delà du ventre des bateaux négriers ».

Territoires
Période
Source d'information

Pour en savoir plus :

Un site très complet, avec de nombreux témoignages et articles sur J. Fanchette, ainsi qu’une sélection de ses poèmes : http://www.jeanfanchette.com/

http://www.institutfrancais.mu/.../hommage-a-jean-fanchette